Chat noir et déblatération

À peine arrivé chez moi, j’ouvre la télé. J’ai simplement besoin d’entendre une voix, de taire le silence.

Ce soir je n’ai pas envie d’être seule. Le téléphone se fait muet et la boîte de courriel vide.

Comme ce chat noir croisé sur le chemin du retour. Lui que j’ai appelé et qui s’est fait rond et menaçant.

Les mots se suivent, mais les phrases ne semblent pas faire de sens. Un peu comme ma vie j’imagine. Je déteste les scénarios dépourvus de logique, les blagues dont je suis l’héroïne.

Ce soir je n’ai pas envie d’être seule.

Ce soir je n’ai pas envie de m’écouter parler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s