À la lueur d’une chandelle

Le soir de l’halloween, ça fait concept. Mais c’est plutôt le côté pratique qui m’a attirée. Le côté on-ferme-les-lumières-pour-montrer-qu’on-n’a-pas-de-bonbons-à-donner. J’ai toujours aimé l’halloween, les petits monstres déguisés et les plus gênés dans les jupes de maman… On pourrait dire que j’ai eu ma dose aujourd’hui, à quelque part entre le « t’es pas un vampire, t’as pas de dents » de la princesse ébène et la petite puce qui a prit tout son courage pour me dire « je suis un chat » en refusant de me montrer la tête de son costume. Mais bon, j’en aurais pris encore. Sauf que seule, ça n’a pas le même intérêt.

Demain il faudra penser à Noël. Sapin ou pas sapin? J’ai deux chats, alors un sapin c’est risqué. Et puis faire seule son sapin, ça n’a pas le même intérêt.

Ça fait bientôt quatre ans que, seule ça n’a pas le même intérêt. Et s’il y avait une cinquième année, une sixième, une dixième. Et si un jour il n’y avait plus d’intérêt du tout? Déjà que les fêtes ne m’enchantent plus depuis que je dois justifier mon célibat à la parenté et qu’on me souhaite chaque année « un bon p’tit chum ». (Non mais, vous pourriez pas me souhaitez autre chose, vous voyez bien que ça marche pas. À la limite « un mauvais p’tit chum » ça a peut-être plus de chance de marcher).

Demain il faudra penser à Noël. Sapin ou pas sapin?

Publicités

Une réflexion sur “À la lueur d’une chandelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s