Un petit baume pour les Mohamed de ce monde

Un samedi soir, au début d’une game d’hockey décevante, une interruption momentanée de notre Internet nous a causé une petite frayeur. La lumière habituellement verte ayant virée au rouge, nous avons craint pour une 2e fois en moins de 3 mois, une défectuosité de notre modem. Le problème semblant cette fois-ci différent, l’amoureux a fait ce que quiconque aurait fait et a contacté un Mathieu de Bell.

Après vérification de notre dossier, nous aurions, le 23 mars dernier, annulé notre abonnement avec eux. Information totalement fausse. L’amoureux, sentant sa pression monter, demanda à ce Mathieu de bien vouloir rebrancher le tout. Impossible avant lundi, nous dit-il. Il y avait quelqu’un pour débrancher les comptes il y a moins d’une heure, mais plus personne pour les rebrancher maintenant. Aucune personne à contacter en cas d’urgence, ni aucun patron sur place. L’amoureux a raccroché violemment en bouillant. C’est que si quelqu’un avait réussi à débrancher le mauvais compte malgré toute les informations à demander (nom, adresse, date de naissance, etc.) la marge est mince entre ça et demander accès à une adresse courriel qui n’est pas la nôtre.

Croyant devoir nous passé d’Internet pour la fin du week-end, avec pour nous désennuyer qu’un match loin d’être enlevant, nous avons tenté ce que quiconque avec une connexion sans fil aurait fait, trouver un réseau sans fil non-sécurisé dans le voisinage. C’est sur ce réseau que l’amoureux a fait sa 2e tentative, « clavarder » avec un représentant de chez Bell. Utilisant l’usurpation d’identité comme porte ouverte, un terme un peu fort selon moi, mais qui a fait ses preuves, l‘amoureux a expliqué par écrit son problème à un certain Mohamed de chez Bell. Hé bien, en moins de 10 minutes, le problème était réglé et l’Internet était de retour au royaume.

Mohamed 1, Mathieu 0.

Dès lundi, un patron de chez Bell recevra surement une charmante plainte au sujet du service à la clientèle et de la déconnection d’un service sans avertissement et sans même l’avoir demandé…

Bell 0

Publicités

Une réflexion sur “Un petit baume pour les Mohamed de ce monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s