Comme une extraterrestre, avec une bébédaine

Depuis le début, je sais bien que je ne suis pas normale. Je n’ai jamais trippé à la vue d’une femme enceinte, et je ne vire pas non plus gagagougou près d’un bébé. Je ne suis jamais entrée dans les magasins d’enfants pour le fun de voir le linge format mini, et je n’ai jamais songé peindre une pièce en rose ou en bleu poudre. Je commence, mais à peine. Je sais que j’ai un grand retard à côté de d’autres, un retard que je ne tiens pas vraiment à rattraper.

J’ai pourtant toujours su que je voulais au moins un enfant, même si j’en avais presque fait mon deuil avant de rencontrer mon chéri et j’ai confiance que je serais une bonne mère. Mais je me sens différente.

Je n’aime pas me voir grossir, je n’aime pas vivre au ralenti. Je n’aime pas faire attention, je n’aime pas me priver. Je n’aime pas l’incertitude, je n’aime pas devoir attendre. Et j’aime me plaindre. Un peu.

J’espère que de sentir bébé bouger m’aidera à atteindre cette plénitude que semble avoir les femmes enceintes… D’ici là, je prends les gageures! L’écho est vendredi prochain, alors ce sera une fille, un garçon ou un bébé qui nous cache ses attributs?

Publicités

2 réflexions sur “Comme une extraterrestre, avec une bébédaine

  1. Ha Sonia que je te comprends… pour ma part la grossesse c’est un paquet de trouble, grosse bédaine plus dérangeante que charmante, humeur en dent de scie, on marche au ralenti … dis-toi que le plus beau reste a venir!!! Je suis certaine que tu seras une maman fantastique! xox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s