Un autre type de retard

Au tout début du projet bébé, on espère très fort un retard puisqu’un retard est souvent précurseur du petit plus sur le test de grossesse. Mais à la fin, on s’en passerait bien.

Vers la 37e semaines, on commence à réaliser que le bébé pourrait sortir, là, là, sans problème majeur. À la 38e, on se dit que ça ne nous dérangerait pas tant que ça s’il arrivait maintenant. À la 39e, on espère fort avoir un petit pressé et à la 40e, la peur de l’accouchement fait entièrement place au découragement que ce moment n’arrive jamais.

Difficile de ne pas mettre sa vie sur pause, de se demander chaque soir si ce sera LE soir, et chaque matin ce que la journée nous réserve. La fatigue commence déjà à s’accumuler, l’énergie à faire défaut, on veut profiter des derniers temps, mais on craint de ne pas avoir la force de le faire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s