Pour en finir avec le « ben que »

Jadis, dans une ancienne vie, une plus jeune et plus naïve moi, était passée maître dans l’art du « ben que ». « Ben que » j’aie fini mes études, « ben que » j’aie une job, « ben que » j’aie une maison, « ben que » j’aie une famille… là j’aurai le droit d’être heureuse. Et cette ancienne moi s’est projetée « joyeusement » dans un mur aussi!

Avec le temps elle a appris que derrière un « ben que » se cache… un autre « ben que ». Et que, si on ne choisi pas d’être heureux aujourd’hui, on peut attendre « beeeeeeen » longtemps.

Je dois cependant avouer qu’il lui restait un « ben que », que je termine « joyeusement » aujourd’hui. « Ben que » je sois en congé de maternité, je vais tenter de me lancer à mon compte.

Partager mon temps entre mes contrats en secrétariat/bureautique, ma passion pour l’écriture et, bien entendu, mon fils, voilà mon idéal. Et vous pouvez m’aider en consultant mon site professionnel et en le référant à ceux qui peuvent en avoir besoin.

http://soniadesruisseaux.com

Je remercie sincèrement tous ceux qui prendront le temps de m’aider à « trucider » ce dernier « ben que »!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s