Beark.

Tsé comme la dernière gorgée de café granuleuse.

Des fois je ne sais pas comment décrire clairement ce que que je ressens. Alors j’écris beark.

 

Parfois dans la vie, il faut savoir reculer pour pouvoir avancer. J’haïs ça quand il a raison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s