Ces choses qu’on ne dit pas-1

La maternité a beaucoup de non-dits. Si on ose avouer ne pas aimer être enceinte, on se fait répondre de profiter de ces moments magiques. Si on se plaint du manque de sommeil des premiers mois, on se fait répondre que les moments collés avec le nouveau-né vont nous manquer. Si notre bébé a des coliques, c’est un moindre mal sachant que le bébé du voisin a passé ses premiers mois à l’hôpital pour une raison X. On fini donc par dire que tout va bien et à s’isoler dans nos difficultés. Parce que si c’est facile pour les autres, c’est donc nous le problème.

Le problème est ailleurs. Le problème est dans cette société d’apparence qui nous pousse à croire que le principal souci d’une nouvelle maman est de retrouver son poids d’avant. Que les difficultés des premiers mois n’ont pas d’importance puisqu’ils sont temporaires. Que le mélange d’émotions n’est pas réel puisqu’il est provoqué par un surplus d’hormones. Qu’on peut accueillir un mini-humain sans pratiquement rien changer de son quotidien ou, au contraire, qu’il faut complètement changer son style de vie parce qu’à partir d’aujourd’hui nous ne sommes plus une femme, mais bien une mère. En s’isolant chaque femme perpétue ce mythe faisant croire à la suivante qu’elle est seule dans son bateau.

Ce n’est pas vrai que chaque femme vit la chose de la même manière, mais elle n’est pas la seule à vivre ce qu’elle vie pour autant. Et ce n’est pas mal de vivre les choses différemment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s