Je suis anxieuse.

Mon fils commence la maternelle. Je crains ce moment depuis qu’il est tout petit. Il a son propre rythme d’apprentissage et fonctionne très mal sous la pression. Je sais que le système d’éducation est plus ou moins adapté pour les garçons. Je sais que les professeurs sont surchargés et ont peu de temps pour le cas par cas. J’aime mon fils et je l’aimer tout autant, qu’il décide d’être pompiste ou médecin. Mais j’aimerais que ce soit son choix à lui. Pas parce qu’il aura manqué d’outils pour arriver à ses fins.

Je suis égoïste.

J’en veux au gouvernement d’imposer toutes ces coupures au moment où mon fils entre dans le système. J’en veux aux professeurs de menacer d’en faire moins (ou plutôt de faire ce pour quoi ils sont payés) au moment où mon fils aura besoin d’eux. Je m’en veux de ne pas avoir les moyens de lui offrir plus que ce système public et je m’en veux de penser comme ça parce que j’aimerais pouvoir y croire à ce système.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s